" Turbulences planétaires " dans " Tartinade-maison "

 

 

 

Turbulences planétaires



« Une malencontreuse manœuvre m' a fait ouvrir un spam indésirable... et croyant le jeter, je me retrouve en train de lire mon horoscope du jour.
Depuis que j'ai effectué quelques recherches sur les sites de numérologie, horoscope, tarologie pour un texte du jph d'avp, ma boîte mail est inondée de spams aux titres plus ésotériques et ronflants les uns que les autres... Marina m'annonce « J'ai une excellente nouvelle pour vous ! » ; Letizia m'affirme que : « Votre avenir en dit long ! » ; Viviane m'assure que : « Un grand changement se prépare pour vous ! »  tandis que Arnaud écrit : « Il n'attend que vous ! » … Et ce matin, même EDF s'y met, remarquez... en écrivant : « Rejoins-moi " ! Rejoindre EDF ? !!! J'y suis déjà...

L'informatique m'irrite au plus haut point quand mon environnement internétique affiche autant de bêtises à suivre dans ma boîte aux lettres...

Et c'est un jour de crise : mon évier fuit. Hier, c'était la machine à laver. Ca fuit par le tiroir situé juste à gauche de la gazinière, juste en-dessous du deuxième tiroir qu'on ne peut pas déboîter et juste au-dessus de cet endroit crasseux, noir et humide qui se situe entre la plinthe et le rebord du meuble à tiroirs... un endroit totalement inaccessible, invisible et indémontable pour les innnocentes comme moi qui pensent qu'acheter Darty est un contrat de confiance à vie... Comme nous avons disjoncté plusieurs fois de suite dimanche (enfin... notre compteur hein !) et qu'un ami charitable est venu nous aider à déplacer le gros électro-ménager, je suppose que nous avons mal repositionné les tuyaux de vidange ou d'évacuation. En cet instant, seule et le cou tordu à essayer d'observer dans le petit coin noir où se situe l'organe défectueux qui inonde ma cuisine (mon ami vient de partir en vacances, les autres ne sont pas encore rentrés..), je maudis à la fois Candy, Brandt, Darty et tous les plombiers de la terre.

Entre-temps, le téléphone a sonné : mon garagiste m'a annoncé que ma voiture était à l'agonie : la colonne de direction est cassée. Si je finance cette modique réparation qui s'élève à environ 2300 euros (c'est le moment de placer une antiphrase... ), je pourrais sauver ma voiture et lui rendre son gouvernail mais autant dire qu'une somme pareille n'engage aucune empathie particulière pour mon Opel Corsa qui affiche déjà 270 000 km au compteur...

Ma fille, en vacances en Angleterre, doit rentrer demain. Elle n'a plus de forfait téléphonique et Orange, son fournisseur, n'offre aucune opportunité pour recharger son crédit bloqué à l'étranger.. Les animateurs de la colo sont injoignables, sa famille d'accueil qui n'a plus à l'accueillir, est partie en vacances aux aurores. J'ose imaginer que le Ferry qui l'acheminera est bien entendu un bateau fiable et que le car dans lequel elle montera à Caen arrivera à l'heure et sans encombre à son lieu de destination.. Personne n'imagine à quel point je suis une mère inquiète lorsque ma fille n'est pas véhiculée par mes propres soins... même dans une vieille Opel Corsa un peu défoncée et malade des plaquettes... Je conduis toujours mieux qu'un chauffeur de car professionnel et je pilote certainement mieux qu'un capitaine de ferry...

Dans tout cela l'horoscope du jour, que je viens d'ouvrir, prédit ceci :
«  Les turbulences planétaires actuelles menaceront votre vie conjugale. Mais elle sera bien à l'abri si vous avez su mettre de la distance entre le monde extérieur et votre couple. »
Permettez-moi de m'interroger sur cet oracle amphigourique : mes turbulences planétaires sont telles que je me vois mal être coupée du monde extérieur un jour où je dois justement contacter un plombier d'urgence et négocier ferme un devis qui sera, à n'en pas douter, toujours trop onéreux, une agence de séjours linguistiques dont le téléphone sonne absent un jour de semaine, un garagiste qui veut ma ruine et un casseur de voitures qui s'étonne que je veuille récupérer les quatre pneus neufs que j'ai fait changer le mois dernier pour la somme rondelette de 400 euros... Alors, forcément, mettre de la distance entre le monde extérieur qui me cherche autant de noises aujourd'hui... et mon couple, agité par des péripéties financières qui sont légion dans la même journée, me semble difficile à tenir dans les heures à venir.

La suite de l'horoscope annonce ceci : «  Attendez-vous à quelques retards ou insatisfactions dans la concrétisation de vos projets financiers : Jupiter est en Mars dans votre décan... Sachez être patient : tout ne se déroulera pas exactement selon vos désirs à cause d'un climat astral passablement perturbé. » Je n'avais pas besoin d'ouvrir un spam indésirable pour prendre conscience, seule et en toute lucidité, que mon compte bancaire, déjà fortement entamé par le séjour linguistique me permettrait quelques folies pécuniaires inconsidérées... Je suis en train de faire le point sur les stocks alimentaires du meuble à tiroirs (la partie haute cette fois ! ) : on peut tenir plusieurs semaines, j'ai la manie d'engranger un arsenal de denrées en cas de siège terroriste ou de tsunami... Pour une fois, nous puiserons dans les réserves et nous survivrons, dignement, jusqu'au prochain salaire ! Oui, nous vivrons en autarcie, sans voiture et sans argent... et nous agrémenterons nos repas quotidiens des tomates-cerises qui fleurissent mon balcon, des feuilles de menthe qui embaument la fenêtre de la cuisine. Nous irons cueillir les mûres dans les entrelacs de ronces qui bordent la route et je laverai mon linge à la main, comme autrefois. Et en lavandière émérite, je le parfumerai de grains de lavande que nous irons glaner dans le parc floral d'à côté ! Oui, famille ! Faisons fi de la modernité et soyons dignes et autonomes dans nos tourments technologiques ! ...

Bon alors ? Mélinda ou Marina, Letizia, Arnaud et consors... Je vous préviens : il est temps d' exploiter au mieux vos données informatiques pour m'annoncer une meilleure journée demain : Jupiter n'a qu'à bien se tenir sinon j'emmène tout le monde à la casse : Candy, Brandt, Darty, Opel, Orange et même Packard Bell, l'ordinateur...
Mais en attendant, je vais essayer le Tarot quand même...




















Finalement, le plombier m'a coûté un peu plus de 300 euros. Mais ça ne fuit plus... du moins dans ma cuisine... parce que mon compte bancaire, lui, est complètement inondé, à vrai dire... il coule.

Le plombier s'est avéré être fidèle au stéréotype si répandu : quand il est accroupi à terre, on voit immanquablement sa raie des fesses et on a beau vouloir l'éviter, on est obligé de rester là pour récupérer la serpillière à essorer toutes les deux minutes pendant qu'il jargonne de vaines explications à votre intention. Je dis vaines parce que le pistolet à cintrer, le coupe-tube, le serre-tube, le réducteur et le surpresseur de pression, les raccord à sertir etc... ne sont pas parvenus à vraiment se matérialiser de façon intelligente dans mon esprit. Mais j'ai hoché plusieurs fois la tête en faisant mine que j'avais compris pour faire bonne figure.

En fait, j'ai surtout compris que ma propriétaire, son architecte et son propre plombier n'étaient que de bons à rien. C'est le moment où le monsieur a dit : « Ah ! les cons ! Les cons, nom de Dieu ! » Je ne pensais pas que tous ce corps de métier pussent être aussi incompétents l'un comme l'autre à la fois. Alors, quand le plombier m'a tendu la facture où s'affichait la somme exorbitante que j'allais devoir payer, une sorte d'interjection populaire m'est venue aux lèvres sans que je puisse l'empêcher :

- Oui, c'est des sacrés emmanchés ! ai-je rétorqué. Mais je pensais surtout aux plombiers...

Commentaires